Le bois apporte de nombreux bienfaits à votre logement. C’est non seulement un bon isolant thermique et phonique. Mais en plus, il séduit de par son aspect rustique et naturel. Aussi, les fenêtres en bois sont durables et résistent parfaitement aux tentatives d’effraction. Toutefois, elles présentent un désagrément majeur en terme d’entretien. En effet, elles sont très sensibles aux variations climatiques ce qui peut entraîner leur détérioration au bout de quelques années. Pour anticiper cela, il faut les entretenir régulièrement, voici comment il faut faire :

Quelques conseils avant de se lancer

Avant toute opération, il est nécessaire de protéger la partie vitrée de la fenêtre avec du ruban adhésif. Il faut également protéger les murs et le sol de la maison avec des bâches si possible. Et n’oubliez pas d’enfiler des gants de protection au cas où vous effectueriez vous-même le nettoyage de vos menuiseries en bois. Ensuite, il faudrait vous munir des matériels nécessaires à l’ouvrage comme d’un pinceau, une peinture, du vernis, produit anti-moisissure et anti-insecte, une brosse et un papier de verre. Concernant la fréquence d’entretien, un nettoyage annuel est largement suffisant pour assurer la durabilité et la performance de votre fenêtre en bois. Et le niveau de cet entretien va principalement dépendre de l’état du châssis. Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à demander l’avis d’un professionnel avant d’agir afin d’éviter les mauvaises surprises.

Comment entretenir des fenêtres en bois ?

Le nettoyage d’une menuiserie en bois n’implique pas l’usage d’un produit chimique. Il suffit d’un lavage à l’eau savonneuse et d’un coup de chiffon et le tour est joué. De quoi faire un bon geste pour l’environnement. Pour ce qui est du choix de la peinture, préférez les couleurs claires pour prévenir des risques de dilatation du bois en cas de trop fortes chaleurs. Aussi, notez que l’exposition de vos fenêtres a un impact non négligeable sur son entretien. Évitez ainsi l’orientation vers l’ouest qui aura pour effet de l’abîmer plus vite.

Les étapes d’entretien d’une fenêtre en bois

Pour commencer, il faudrait nettoyer les châssis avec de l’eau tiède. Si possible, ajoutez-y un peu de détergent pour pouvoir les dégraisser correctement. Ensuite, à l’aide d’un papier de verre, enlevez les couches de peinture restantes en veillant à suivre le sens des fibres de bois. Et tant que vous y êtes, décollez toutes les particules de poussière avec la brosse. Dans le cas où les châssis seraient trop dégradés, il vaut mieux utiliser un pistolet à air chaud pour les décaper. Celui-ci pourra ramollir davantage la peinture. Il ne faut pas oublier de porter les gants et des lunettes de protection durant cette étape.

Lorsque ce sera fait, procédez à l’application de la peinture ou du vernis qui servira à protéger votre menuiserie contre les insectes et les moisissures. Utilisez un pinceau pour bien appliquer le produit et toujours se référer à la notice. Il est préférable de commencer l’application par la partie mobile de la fenêtre en peignant de haut en bas. Puis, passez à la partie fixe et pour finir, aux bordures intérieures et extérieures. Lorsque vous serez entièrement satisfait, il suffira de laisser la peinture sécher le temps nécessaire.

À titre de recommandation, tenez compte de la situation météorologique avant de procéder à l’entretien de votre menuiserie en bois. Afin que celle-ci puisse sécher parfaitement, assurez-vous que le temps est sec avec une température oscillant entre 10 et 20 degrés. Par ailleurs, évitez d’attendre un stade de détérioration important de votre fenêtre en bois pour effectuer l’entretien. Cela ne ferait que vous compliquer davantage la tâche. Le mieux serait de vérifier régulièrement l’état de la structure et de repérer les potentiels défauts pour pouvoir les réparer plus efficacement.